La randonnée aux Philippines à la loupe

©shantihesse

Si vous souhaitez faire une randonnée aux Philippines vous tombez bien, ici les randonnées offrent une multitude de possibilités ! De nombreux endroits de cet archipel de 7 000 îles se prêtent aux treks et autres balades. On pourra y découvrir les rizières suspendues du mont Ifuago, la jungle luxuriante de l’île de Palawan, ou encore les lacs volcaniques au sommet des nombreux volcans des Philippines.

Les randonnées sur les volcans aux Philippines

©Glebstock

Les volcans sont des endroits privilégiés pour la randonnée aux Philippines, car ils promettent une escapade sauvage en compagnie de guides locaux, avec en récompense une vue à couper le souffle. La plupart, comme le mont Kanlao sur l’île de Negros ou le volcan Pinatubo à l’ouest de l’île de Luzon, ont à leur sommet une caldeira (lac formé dans un cratère volcanique), qui est toujours un spectacle d’une grande beauté. Si l’on séjourne à Manille et que l’on souhaite marcher pas très loin, le volcan taal, situé à moins de deux heures de route de la capitale, est le lieu idéal ! Son sommet est lui-même occupé par une île appelée Volcano Island. C’est cet îlot que vous pouvez escalader accompagnés d’un guide, afin d’y découvrir après moins de 45 minutes de marche, un autre lac (lui-même surmonté d’un piton rocheux !). En outre, si vous séjournez dans la ville de Legazpi vous pouvez découvrir une autre merveille volcanique des Philippines : le Mayon, qui, si son ascension est limitée à 1 400 mètres, promet pendant la route l’observation de coulées de laves et l’exploration de sentiers étroits au cœur de la flore.

Trekking dans les rizières

©nathanallen

Aux Philippines, il est aussi possible de planifier une randonnée dans les nombreuses rizières de l’archipel. Faire un trekking dans les rizières, c’est découvrir des paysages suspendus à couper le souffle bâtis par des civilisations anciennes de plusieurs millénaires. C’est le cas des rizières de Banaue, vieilles de 2 000 ans et situées à 1 500 mètres d’altitude. La période de plantation, qui s’étend de février à mars, est l’un des meilleurs moments pour visiter ces rizières édifiées par les ethnies sur les flancs des monts Ifuago. Pour une autre découverte des rizières, les villages de Batad et Cambulo sont des passages idéals. Le site de Batad est classé au patrimoine de l’UNESCO, et pour cause : la vue depuis ce village perché est à couper le souffle. D’ici, une randonnée de 3h30 est possible à travers les rizières jusqu’au village de Bangaan, qui offre également un spectacle des plus saisissants.

Marches dans la jungle

©12ee12

Pour les aventuriers qui désirent faire leurs randonnées aux Philippines au milieu de la flore sauvage du pays, plusieurs choix sont possibles. Depuis le village de Sabang sur l’île de Palawan (ce village accueille le parc national de la rivière souterraine de Puerto Princesa), les voyageurs pourront découvrir (à l’aide d’un guide) différents sentiers forestiers où la vie végétale est prédominante. Les voyageurs pourront aussi découvrir la rivière souterraine de Puerto Princesa, joyau de l’île. Les régions montagneuses, comme le mont Talinis sur l’île de Negros, disposent aussi de jungles luxuriantes dans lesquelles il est possible d’effecteur des randonnées pédestres. Sur l’île de Luzon, le mont Arayat, qui cumule à 1 000 mètres d’altitude, offre également des randonnées sauvages ainsi qu’un parc national, dont l’accès ne peut se faire qu’accompagné d’un guide. L’ascension dure environ 2 heures à travers les flancs forestiers de cet impressionnant volcan éteint.

Vous aimerez aussi :