Infos pratiques aux philippines

Coral texture. Bohol sea, Philippines
coraux mous en abondance

Général

Quand Partir aux Philippines ?

La saison haute s’étend de décembre à mai. A cette période, la majeure partie du pays est sèche mais une petite fraîcheur agréable pointe le bout de son nez entre décembre et février. Il est important de noter que la plupart des stations triplent leurs prix vers le Nouvel An et avant Pâques. Ainsi, bien que nous négociions au mieux avec nos prestataires hôteliers, il faut vous attendre à des prix un peu plus élevés que la normale.

La saison intermédiaire arrive ensuite aux Philippines. Durant le mois de juin, les températures augmentent et annoncent le début de la saison des pluies aux alentours de Manille et ailleurs sur le territoire. Novembre est un mois similaire en termes de climat mais indique quant à lui le retour des beaux jours et des tarifs de la haute saison.

Entre juillet et septembre s’étale la basse saison, zones où les hôteliers baissent leur prix d’environ 30%. Bien que les littoraux soient généralement secs et que les réductions soient attrayantes, nous vous déconseillons de partir durant cette période très propice aux typhons provoquant des jours de pluies diluviennes.

 

Téléphonie, internet, poste, comment ça marche aux Philippines ?

On peut facilement imaginer qu’au vue de la distance et des modes de vies relativement différents des occidentaux, les Philippines sont un pays peu développé en termes de web. Et bien, contrairement à ces idées reçues, il est assez aisé de se connecter à internet. Alors, ne vous attendez pour autant pas à avoir un débit identique à celui que vous pouvez avoir habituellement, mais sachez que la vitesse de fonctionnement est très suffisante.

Si vous souhaitez vous connecter dans un lieu public, vous allez être agréablement surpris d’apprendre que la plupart des cafés proposent à leurs clients l’accès gratuit au wifi. Concernant les cybercafés, ils sont à foison aux Philippines, surtout dans les grandes villes, mais vous pouvez également en trouver dans les villes de campagne. Il vous faudra régler une somme entre 20 et 50php en fonction de votre localisation pour un accès d’une heure.

Côté téléphone, vous en trouverez assez régulièrement dans les grandes villes philippines. Il vous suffira d’y insérer des pièces ou de vous munir d’une carte prépayée pour utiliser ses exotiques moyens de communication. Toutefois, il est beaucoup plus difficile d’accéder à un téléphone dans les provinces ou les petites villes plus reculées où les services de téléphonies sont encore peu développés.

Si vous souhaitez vous servir d’un téléphone portable aux Philippines, il vous suffit de le faire débloquer dans votre pays de résidence avant votre départ. Ainsi, pour passer un coup de fil à l’intérieur du pays, vous n’aurez qu’à composer le 0063 puis le numéro de votre correspondant sans le premier 0.

Des cartes postales à envoyer ? Un envoi à effectuer ? Les bureaux de poste ouvrent leur porte principalement de 8h à 12h puis de 13 à 17h et sont peu coûteux, comptez entre 40 et 60 pesos pour l’envoi d’une carte postale ou d’une simple lettre. Que votre destinataire ne s’en fasse pas, le système postal est relativement efficace pour un pays d’Asie puisque le courrier mettra en moyenne, 9 à 14 jours avant d’arriver à bon port.

 

Que mettre dans ma valise ?

Ça y est, votre itinéraire est validé, votre envie de faire de grand saut pour les Philippines grandit de jour et jour et l’heure de faire vos bagages est arrivée… De nombreuses interrogations vous viennent à l’esprit face à cette valise grande ouverte. Que mettre dedans, que laisser à la maison etc. ? Faisons un point :

  • Côté vêtements, en raison du climat tropical et de cette chaleur humide, légèreté et confort sont de mise. Emportez un certain nombre d’habits de rechange étant donné que vous aurez sans doute tendance à transpirer aux Philippines. Adapté aux bords de mer et aux îles, le vêtement léger en coton est votre meilleur allié, mais n’hésitez pas à emporter un lainage et un vêtement long qui vous rendra service dans les villages du nord du pays et contre les moustiques. Vous avez fait le merveilleux choix de découvrir les rizières de Luzon ? Alors apportez une paire de chaussures de marche si vous prenez l’un des itinéraires les plus sportifs.
  • Maillot de bain, tongs, masques et tubas sont vital !
  • Des bouchons d’oreille pour les trajets en bateaux qui peuvent faire un bruit étourdissant
  • Une lampe frontale, surtout pour les visiteurs des rizières puisque l’électricité dans cette région peut parfois vous jouer des tours
  • Une trousse à pharmacie, primordial pour un périple aux Philippines ! Mettez-y bien entendu les basiques, vos médicaments de petits maux. Mais pensez aussi à y ajouter des cachets pour soulager les troubles digestifs, la bête noire des voyageurs. Intégrez également un répulsif contre les moustiques et une crème apaisante après vos éventuelles piqûres.
  • Un appareil photo ou une caméra pour que vos beaux souvenirs ne meurent jamais. N’hésitez pas à prendre une carte mémoire si vous êtes un féru des clichés.
  • Un adaptateur universel pour certains établissements qui ne possèdent pas le même type de prise que dans les pays occidentaux. Les prises philippines sont de 220 volts, sauf à Baguio
  • Une paire de lunettes de soleil, de la crème solaire et de la Biafine à profusion !

 

Quelles sont les habitudes à avoir aux Philippines ?

Le savoir-vivre

Si vous êtes invité dans l’habitat d’un philippin, n’arrivez pas à l’heure ! Ôter vos chaussures avant d’entrer dans une maison et ayez un certain respect pour les personnes âgées. Nous sommes bien conscients que la nourriture philippine est à des milliers d’années de celle des occidentaux mais, si on vient à vous offrir quelque chose, goûter-le au moins. Si vous trouvez le plat délicieux et que vous vous apprêter à tout dévorer, sachez qu’il faut en laisser un petit peu dans l’assiette, pour signaler que vous êtes rassasié.

Notez bien une pratique assez déroutante mais sans mauvaise pensée ! Si une personne vous dévisage, c’est qu’elle vous trouve intéressant, alors ne détournez pas le regard, aucune raison d’être gêné, c’est tout à votre avantage. Bien que la famille et l’église catholique soient les principaux piliers des philippins, le tourisme ne les dérange pas pour autant, ils sont très accueillants ! C’est pour cela qu’il vous arrivera rarement de rester seul dans un restaurant ou dans un bar puisque quelqu’un viendra très probablement papoter avec vous.

 

Les bonnes-mains

Ne voyez pas cette pratique comme une contrainte mais plutôt comme une gratification pour un service auquel vous avez eu droit. Il est très courant que les guides que vous allez rencontrer et les chauffeurs que vous allez côtoyer attendent un pourboire, alors n’hésitez pas à leur glisser avec discrétion ce petit plaisir. Les voyageurs prévoient généralement par jour et par personne, de 100 à 250 pesos pour le chauffeur et de 200 à 500php pour les services de votre guide local.

Pour les restaurants, sachez que certains d’entre eux facturent un supplément de 10% pour le service. Alors, lorsque le service n’est pas compris dans la douloureuse, n’hésitez pas accorder un petit plaisir de 40 à 50 pesos toujours très apprécié des locaux. Enfin, les taxis aussi ont droit à cette petite récompense. Au minimum, arrondissez le prix de la course au montant supérieur mais sachez que nombreux sont ceux qui rajoutent 20 à 50 pesos.

 

Que mange-t-on aux Philippines ?

Le brassage culturel qu’il y a pu avoir jusqu’à maintenant a induit une fusion des saveurs dans la cuisine philippine. On retrouve donc des plats locaux assaisonnés de tradition chinoise, malaise et espagnole. Le riz est l’aliment de base des philippins, qu’ils préparent au lait de coco et agrémentent avec du poulet, du porc, du poisson, des crevettes ou crustacés.

 

Goûtez donc le plat national préféré des philippins, l’adobo, un mélange de poulet, de porc, de calamars et/ou de légumes préparés avec du vinaigre, de l’ail et du poivre. N’hésitez pas à tester également le mérou grillé en sauce faite à base de soja et d’ail appelé le lapu-lapu.

Puisque trois repas par jour ne suffisent pas, les philippins ont inventé le merienda, un en-cas qu’ils prennent dans la matinée et dans l’après-midi qui comprend du bihon (bâtonnets de riz cuits), ou du goto (porridge philippin) avec de la bibingka, un gâteau de riz et de fromage. Le ragoût épicé à la viande et le pot-au-feu sont également très appréciés et ne déméritent pas, mais laissent triompher le réputé lechón, un plat chinois malgré sa consonance, fait de cochon de lait rôti à la broche et préparé pour les fêtes.

Pour les plus téméraires, nous vous proposons le balut, profondément ancré dans la culture du pays, bien qu’il répugne la quasi-totalité des touristes et les jeunes citadins qui tendent à évoluer en accord avec la mondialisation. Aventurier né ? Vous pouvez vous procurer ce fœtus de cane proche de l’éclosion sur les bords de route durant vos longs trajets en jeepney ou dans les marchés de nuit. Plus exotique encore ? Allez donc découvrir l’aso ou asusena, une viande de chien qui a la réputation d’être l’une des meilleures viandes rouges et qui est très réputée dans la cordillère centrale du nord de Luzon.

Amateurs de délices sucrés, testez le halo-halo, un dessert servi dans un verre et rempli de fruits, de maïs et de noix de coco, le tout surmonté de glace pilée, de crème caramel et d’une boule de glace. Vous trouverez aussi des desserts comme le calamay fait de riz gluant, de lait de coco et de sucre candy ou le macapuno, des nouilles de coco sucrées.

Côté boisson, c’est le café qui prime aux Philippines, contrairement aux autres pays d’Asie qui privilégient le thé. Féru de coco ou de citron, vous serez charmé par le célèbre buko, jus d’une jeune noix de coco ou par le calamansi, jus d’agrume local extrêmement rafraîchissant. Enfin, pour les plus audacieux, nous vous conseillons de déguster le tuba, vin de coco des Visayas ou le tapey, un alcool de riz du pays.

 

Que rapporter des Philippines ?

Pour ceux qui souhaitent ramener un petit souvenir des Philippines ou faire plaisir à leurs proches, il y a toujours un endroit où acheter un petit quelque chose :

  • Vous êtes plutôt joueur ? Alors intéressez-vous au Sungka, un jeu très populaire aux Philippines. Deux joueurs s’affrontent sur une planche de bois sculpté remplie de petits creux sur deux rangées en essayant de collecter dans son camp autant de pièces que possible afin de gagner la partie.
  • Véritable local dans l’âme ? Alors partez plutôt sur l’achat d’un Barong Tagalog, une tunique traditionnelle surbrodée, ample et légère portée par les hommes à l’occasion des cérémonies officielles, mariages, etc… Les plus beaux sont en fibres d’ananas ou de bananes…

Pour mettre la main sur l’objet convoité qui fera plaisir à votre entourage, n’hésitez pas à marchander modérément. Bien que gênante pour certains, c’est une pratique courante pour les touristes sur des produits que l’on vend dans l’artisanat. Etonnement, le même fonctionnement s’applique pour les denrées alimentaires, les locations de motos, bangka et taxis à la journée bien que les prix officiels soient généralement affichés.

Formalités

Le change d’argent,  comme ça se passe ?

La monnaie locale est le peso philippin. Sachez qu’à date, 1€ équivaut à 52php. Les dollars américains se changent plus facilement que les euros, notamment auprès des banques. Mais les bureaux de change dispersés à Manille, dans les grandes villes et lieux touristiques changent indifféremment euros ou dollars. Enfin vous pouvez retirer de l’espèce dans les distributeurs que vous trouverez dans les grandes villes et zones touristiques.

 

Faut-il un visa pour se rendre sur le territoire philippin ?

Il n’est pas nécessaire de vous pencher sur les formalités administratives si vous êtes ressortissant français, belge, suisse ou canadien puisque aucun visa ne vous est demandé à partir du moment où votre voyage ne dépasse pas les 30 jours. Vous aurez seulement besoin de présenter au comptoir de l’aéroport, votre passeport valide et votre billet d’avion retour.

Hébergement

Les Philippines en hôtels de charme, est-ce possible ?

Les hôtels de charme existent aux Philippines, mais ils restent encore assez rares… et du fait de leur rareté, ils sont aussi assez cher… Si votre budget l’autorise, il y en a des très bien et nous serons ravis de trouver avec vous l’hôtel de vos rêves.

A quel moment faut-il réserver ?

Pour que vous puissiez bénéficier des prix les plus avantageux, nous vous conseillons de réserver au plus vite, surtout s’il s’agit de la période du Nouvel An ou de Pâques, moments durant lesquels les établissements n’hésitent pas à tripler leurs tarifs.

Transports

Vols internationaux et domestiques aux Philippines

Bien que nous intégrions et nous nous occupions de réserver les éventuels vols domestiques inclus dans votre circuit, notre statut d’agence de voyages locale ne nous confère pas la possibilité d’effectuer la réservation de vos vols internationaux.

Sachez cependant qu’il n’existe pas de vol direct depuis Paris et en direction de Manille ou Cebu, principales portes d’entrée du pays. Il vous faudra donc effectuer au mieux une seule escale et patienter au minimum 15 ou 16h de vol avant d’arriver à bon port. Concernant le prix des billets d’avion, celui-ci peut varier du tout au tout en fonction de la période à laquelle vous partez. Nous vous conseillons de réserver le plus tôt possible pour bénéficier de tarifs avantageux et dégoter un billet aller-retour en haute saison en dessous de 600€.

 

Les Philippines en voiture ou en moto, une bonne idée ?

Même si les trajets en voiture ou en moto réduisent considérablement la durée du voyage, il vous faudra avoir le cœur bien accroché pour apprivoiser la conduite agitée des philippins. Droit de passage pas toujours évident, feux rouges non respectés, clignotant oublié, regards non attentifs, rues bondées etc. une longue liste qui montre toute la dangerosité d’une conduite au sein de l’archipel. La circulation aux Philippines étant considérablement différente de celle que vous pouvez connaitre, nous vous conseillons vivement d’éviter de prendre le volant, d’autant plus que le système d’assurance voiture est quasi inexistant dans l’archipel.

 

Et concernant le bus et le train, qu’en est-il ?

Les villes et les campagnes philippines sont semées de gares routières et il vous suffira de héler un bus pour qu’il s’arrête en général. Privilégiez les voyages en matinée car les services y sont beaucoup plus nombreux et les bus ne circulent d’ailleurs pas l’après-midi dans les régions les plus éloignées.

Vous n’aurez sans doute pas besoin de réserver votre place dans un bus classique mais la réservation est cependant essentielle pour les bus de nuit « Deluxe » de 27 places. Nous vous conseillons de réserver au comptoir d’une gare au minimum 48h avant votre départ.

Concernant le train, on peut facilement comprendre que ce moyen de transport ne soit pas très développé car pas vraiment adéquat pour parcourir les 7107 de l’archipel. Et pour compte, les trajets sont souvent très longs et le confort est vraiment rudimentaire. Peu adapté à une telle configuration, le réseau se limite à trois lignes principales régies par la Philippines National Railways, qui s’occupe également du réseau de trains vers les banlieues de la capitale.

 

Et le bateau, bonne ou mauvais idée ?

Féru de navigation ? Vous allez être comblé ! Un nombre inimaginable de lignes de ferry permettent de transiter d’une île à une autre. C’est d’ailleurs le moyen de transport principal dans le pays. On recense plusieurs types d’embarcation comme les bangka, célèbres balanciers motorisés, les hydroglisseurs, les car-ferries plus communément appelés « RoRo » ainsi que les ferries pour les longues distances. Pour les plus grandes traversées, vous pouvez dormir soit à l’extérieur soit en cabine avec climatisation qui s’avère cependant très coûteuse. Pour les oreilles sensibles, n’hésitez pas à prendre des bouchons d’oreille sur les trajets en bateau à moteur car les bruits peuvent parfois être fracassants. Aussi, pour éviter un petit rhume ou une angine à cause de la très forte clim’ dans les bateaux, pensez à prendre une petite laine. Enfin, s’il vous arrive d’effectuer un trajet de nuit, n’oubliez pas de demander les draps et les couvertures qui sont compris dans le prix mais qui ne vous sont pas donnés si vous ne prenez pas l’initiative de les demander !

Sécurité

La sécurité aux Philippines on en parle ?

Les Philippines n’ont pas toujours bonne réputation en termes de sécurité et il est difficile de nier que le pays connait une part de risque qu’il est important de prendre en compte si vous programmez un voyage dans l’archipel. Certaines zones du pays et tout particulièrement la région de Mindanao, située au sud, se trouvent être le théâtre d’affrontements et d’enlèvements pour la possession des terres entre les populations musulmanes (les Moros), catholiques et les groupes indigènes (les Lumads). Depuis un accord de paix global pour la création d’une région semi-autonome administrée par la minorité musulmane sur Mindanao en 2014, des discussions sont menées en parallèle pour mettre définitivement fin à toutes ces tensions.

Bien que le cessez-le-feu ne soit pas encore véritablement présent, il est important que vous sachiez que les discordes sont localisées dans des endroits précis et connus de l’archipel et que le philippin lambda et les touristes ne sont en aucun cas pris pour cible ou visés.

Toutefois, si vous éprouvez le besoin d’être rassurés quant à votre sécurité, il vous est possible de vous rendre à l’ambassade à votre arrivée dans le pays, pour vous informer sur sa situation, sa sécurité, les régions que vous allez visiter et celles qu’il vaut mieux éviter.

Parce que nous faisons de votre sécurité notre objectif premier, vous pouvez compter sur nous et nous faire pleinement confiance pour vous faire découvrir ce merveilleux pays en toute sérénité. Sachez que nous souhaitons sincèrement vous faire voyager le plus tranquillement possible. Ainsi, aucun risque n’est pris inutilement et nous n’envoyons pas nos voyageurs dans les zones moins sécurisées.

Concernant les pratiques à avoir sur place et la manière de vivre aux Philippines,  retenez simplement les gestes de précautions de base, à savoir ne pas exhiber vos objets de valeur, éviter de sortir votre argent à la vue de tout le monde, ne pas laisser vos affaires sans surveillance, utiliser les coffres quand il y en a, éviter de porter trop de bijoux etc.

Côté  taxis, si vous avez l’occasion d’en prendre un, n’acceptez pas de course lorsque l’on vous dit que le compteur est « cassé » ou quand l’on vous demande de fixer vous-même le montant de la course. Si vous avez le moindre doute ou si vous pensez que vous allez être victime d’un vol ou d’une escroquerie, sortez immédiatement si le lieu le permet. Si vous avez ne serait-ce qu’une petite question, ou un léger doute, n’hésitez surtout pas à nous écrire un mail ou à nous appeler à tout moment, nous vous informerons sur le sujet et vous rassurerons avec grand plaisir !

 

Et côté santé ?

Les problèmes de santé varient généralement en fonction de la région dans laquelle vous vous situez. Sachez cependant la qualité des services médicaux philippins est assez limité et diffère beaucoup du vôtre.

Toutefois, aucune raison d’être paranoïaque, une bonne préparation est le meilleur remède pour un voyage réussi. Aux Philippines, aucun vaccin n’est obligatoire mais il faut quand même prendre certaines précautions si vous vous éloignez des circuits classiques. Pour cela, consultez un médecin qui fera inscrire vos vaccinations dans un carnet dédié et planifiez les différents vaccins prévus et validés avec ce dernier au moins 6 mois avant votre départ.

Veillez cependant à préparer une bonne trousse à pharmacie avec les indispensables tels que des antibiotiques (attention à les utiliser selon les doses prescrites), des anti-diarrhéique, un antiseptique, un anti-moustique, de l’écran total, un bon pot de Biafine etc.

Au-delà de ça, veillez à prendre certaines précautions élémentaires. Faites attention à ne pas boire l’eau du robinet et à éviter les boissons trop glacées ainsi que les crudités. Les troubles gastriques et intestinaux peuvent vite survenir, et bien que ces maux soient sans dangers, ils restent assez importuns. Néanmoins, n’ayez pas peur pour autant et ne vous privez pas de goûter aux merveilleux plats locaux que proposent les Philippines.

En famille

Puis-je voyager avec mes enfants ?

Quoi de mieux que de partir à l’aventure avec vos enfants pour qu’ils ouvrent les yeux sur notre merveilleux monde ? Et comme dit-on souvent, les voyages forment la jeunesse ! Alors avec la diversité des paysages et des variétés d’activités qu’offrent les Philippines, n’ayez aucune crainte à emmener toute votre petite tribu en voyage. Vos enfants adoreront se balader en bangka, nager au milieu des poissons, observer les tarsiers et se baigner sous les cascades !

Parce que nous faisons voyager tous types de voyageurs, nous sommes conscients des particularités de chacun et notamment des spécificités que les voyages en famille impliquent. Temps de route, activités, hôtels, toutes les prestations seront naturellement sur-mesure en fonction des âges. Ainsi, nous prendrons le temps qu’il faudra pour vous créer un programme adapté qui vous permettra à vous et à votre tribu de vadrouiller au rythme de chacun dans cet époustouflant archipel.

Y’a-t-il des réductions pour les enfants ?

Comme dans de nombreux pays, certains hébergements aux Philippines accordent des tarifs préférentiels à vos enfants. Alors évidemment, s’il s’avère que l’un des hôtels sélectionné avec soin pour votre circuit pratique ce genre d’avantage, nous nous engageons à reporter les réductions sur le tarif de votre devis.

Demandez votre devis personnalisé pour les Philippines
Demander un devis
Nos garanties